Des RH numériques ?

Le digital est-il une voie de la modernisation du dialogue social ?

Par Vincent Berthelot, Responsable du pôle de veille stratégique, Observatoire des Réseaux Sociaux d’Entreprise

Le dialogue social en France semble empêtré dans un jeu d’acteur convenus qui au final ne permet guère d’accompagner les entreprises dans leur modernisation, les salariés dans les adaptations nécessaires de leur poste et manière de travailler.

Cependant les partenaires sociaux sont incontournables du fait de la loi ; et si on désire avoir des interlocuteurs solides, professionnels avec lesquels construire l’avenir de l’entreprise, on peut alors mieux comprendre que l’enjeu de cette modernisation est partagé.

Partant de ce constat il semblerait logique que les entreprises permettent aux organisations syndicales de faire sérieusement leur travail de représentation des salariés, de compréhension de leurs attentes et de communication autour des enjeux de l’entreprise.

Pourtant le nombre d’entreprises qui accordent la possibilité aux organisations syndicales représentatives dans leurs établissements d’avoir une place sur l’intranet demeure ridicule. Les intranet sont donc ainsi cadenassés et les réseaux sociaux n’y changent rien, rares sont ceux qui acceptent la création de communautés syndicales. On veut ainsi limiter les organisations syndicales aux outils du 19 ème siècle : le tract papier distribué de main à la main.

Il ne faut donc pas s’étonner ensuite de retrouver la parole des syndicats sur des sites internet, des blogs ou les réseaux sociaux mais il convient de s’interroger sur les effets de cette externalisation du dialogue social.

Certains blogs syndicaux reçoivent plus de visites que l’intranet de l’entreprise. Le succès vient de la capacité de certains de ces blogs à garder un ton plus informatif que revendicatif et surtout de diffuser des données très rapidement et sans filtres de la communication.

En tant que Direction vous vous retrouvez en audience, en consultation ou négociation avec des délégués pourvus de leur Ipad ou portable qui notent au fil de l’eau les échanges et les diffusent après vous avoir serré la main.

De votre côté il vous faudra faire un compte-rendu, le faire valider puis le transmettre à la COM pour que celle-ci le mette en forme et le diffuse sur le canal le plus adapté.

Vous serez donc plus long à sortir un document retravaillé et validé mais donc souvent lisse et peu attractif. Vous aurez définitivement perdu la partie quand vos propres managers iront sur ces blogs syndicaux pour avoir l’information plus rapidement que par le canal management ou celui de la communication.

L’intranet devient donc un territoire à enjeu et pour une fois il est possible pour l’entreprise de ne donner accès aux syndicats que si elle le désire et selon ses conditions. Les syndicats doivent alors signer un accord d’utilisation de l’intranet selon certaines conditions souvent drastiques (1)

Les entreprises qui ont suivi cette philosophie ont donc incité leurs organisations syndicales à externaliser le dialogue social qui ne trouvait pas sa place en interne.
Ce texte de loi est devenu quasi obsolète avec l’arrivée des réseaux sociaux d’entreprise qui sont bien plus interactifs et attractifs que les intranets et celle de la Base de données économiques et sociales.

Pour autant les Directions ont elles changé leur approche ? Malheureusement, rares sont les intranet ou réseaux sociaux qui ouvrent des espaces de communication 2.0 à leurs partenaires sociaux.

L’entreprise à tout intérêt à engager avec les organisation syndicales un travail sur la modernisation des outils des relations sociales avec un intranet syndical qui soit à la fois un outil de travail entre direction et syndicat puis avec la maturité des acteurs un support à des communications plus interactives. C’est aussi un nouveau canal pour une communication managériale de proximité sous forme de conversation avec les salariés. L’article L 2142-6 du Code du travail est clair sur ce point.

Les syndicats gagneraient aussi à travailler leur communication en interne car leur public s’y trouve déjà !

Dans leur apprentissage du numérique, les syndicats s’appliquent la devise du net « fail fast succeed faster » car si le recours à l’internet restait il y a encore peu du domaine de l’amateurisme, les organisations syndicales ont depuis deux ans commencé à percevoir tous les avantages de ce web social.
Les principales organisations comme la CFE-CGC, la CFDT, la CGT sont entrain de se professionnaliser sur ces nouveaux usages et constituent des équipes en leur sein afin de mettre en place de véritables stratégies digitales. Fermes de blog, community manager, stratégie digitale, applications mobiles sont à l’ordre du jour de cette modernisation. Et c’est justement le travail des RH que de faire monter en compétences les différents acteurs du dialogue social sur les usages du numérique en entreprise puisque celui-ci est désormais animé en partie sur ces outils.

Quelques exemples :

La direction de Alcatel-Lucent s’est lancée sur cette voie suite à une négociation dont le nom est limpide : « vers un dialogue social 2.0 ». Les syndicats peuvent ainsi avoir leurs espaces et y communiquer mais aussi proposer des sondages ou faire leur travail de militant. Sébastien Lebreton, directeur général délégué ressources humaines et communication d’Alcatel Lucent y voit d’ailleurs la possibilité pour les syndicats d’être plus en phase avec les aspirations des salariés exprimés sur le réseau social et donc ainsi mieux les représenter. A se demander qui influence qui dans cette communication digitale !

De leur côté les organisations syndicales ne sont plus réfractaires à ce type de communication qui leur semblait trop « déshumanisée » il y a encore peu. Ainsi selon Damien Ramage, conseiller communication à l’UGICT-CGT : « …c’est aussi à l’entreprise de former les syndicalistes à l’usage des RSE et de leur fournir les moyens de s’y mettre».

Microsoft n’a pas ce problème de formation et lors de la dernière rencontre de l’Observatoire des Réseaux sociaux d’entreprise, Alexandre d’Hauteville, Responsable des Relations Sociales de Microsoft France apportait ce témoignage : »Une organisation syndicale a par exemple remporté les élections grâce à sa communication digitale, mais aussi grâce à des communications ciblées sur les grandes thématiques de l’année avec la création d’outils permettant de rendre des services aux collaborateurs. Elle a réussi a accroître et étendre son influence auprès des salariés bien au-delà de ce que pouvait laisser présager sa présence réelle sur le terrain. »

Preuve que le digital bien utilisé est un formidable levier pour les syndicats qui savent s’en servir et on serait tenté de se poser la question à quand le big data pour les relations sociales ?
Il est grand temps pour les RH d’inviter à la table des négociations les syndicats représentatifs et ceux présents dans l’entreprise, afin de trouver un usage raisonné de ces plateformes en interne qui puisse redonner des moyens d’expression digne de ce nom aux syndicats tout en leur permettant une communication plus proche des salariés. Le véritable rôle des syndicats est bien là : offrir des services aux salariés de représentation, de défense mais aussi et surtout de relation et d’explication. Le community manager syndical est à inventer en même temps que du côté des RH on planchera sur un community manager social.
Les deux parties peuvent y gagner à la fois en modernisation du dialogue social, en influence, en intérêt du réseau social et en engagement des salariés mieux informés sans devoir aller sur des sites externes qui parfois conduisent à un traitement moins objectif de l’information pour attirer des lecteurs et surtout communiquent largement des informations qui auraient dû rester en interne.
Ce n’est pas la loi qui peut permettre cela, mais la volonté des entreprises et le savoir-faire des RH pour que la transformation digitale englobe les relations sociales tout en posant un cadre rassurant et incitatif à un dialogue social interne.

Mot(s) clé(s) :

Discussion

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s